Autisme : le drapeau blanc c’est pour quand ?

Ariane aura 8 ans en septembre. Huit années remplies d’embûches, de victoires, de pleurs, de rires, de remises en question et de déceptions. Si je n’ai jamais été déçue de ma fille, je me suis déçue souvent. Quel parent ne l’est jamais?

Je n’ai jamais cru à l’enfant parfait, mais la mère parfaite ou presque, j’y aspirais beaucoup. J’aurais aimé être celle qui ne pleure pas le diagnostic de son enfant. J’aurais aimé être celle qui sait qu’elle est assez forte pour passer à travers toutes les embûches liées au handicap de ma fille. J’aurais voulu avoir cette confiance à tout casser qui aurait pu remettre à leur place ces professionnels qui nous remettaient en doute, mes compétences parentales et moi, alors qu’en fait, j’étais bien émotive, mais pas folle du tout. Je savais que cet enfant qui était mien criait à l’aide à travers ses crises. Ce n’était pas que des caprices. Ça allait plus loin que ça!

​Mais en fait, c’est quoi, une bonne maman? Une mère au-dessus de tout, qui n’est jamais dépassée ou émotive? J’en doute. Pourtant, c’est ce que les réseaux sociaux semblent vouloir véhiculer.

Lire la suite …